ven. Août 12th, 2022
pension complémentaire

Au jour de leur retraite, les citoyens belges ont droit à une pension légale. Celle-ci ne permet toutefois pas de subvenir au besoin d’une personne. D’où la constitution de ce que l’on appelle la pension complémentaire. Comme son nom l’indique, elle vient s’ajouter à la pension légale. Elle peut prendre la forme d’une rente périodique ou d’un capital unique.

À qui revient l’initiative de la pension complémentaire ?

Il est important de savoir que la constitution du deuxième pilier de pension se fait suivant la décision de l’employeur. C’est ce dernier qui prend l’initiative d’en faire bénéficier un ou plusieurs salariés. Ils sont appelés des affiliés. On parle dans ce cas d’assurance de groupe. Ce sont les dirigeants d’entreprise qui vont mettre en œuvre un plan de pension complémentaire. L’opération consiste à verser à une compagnie d’assurance une certaine somme pour chaque travailleur. Le paiement peut être mensuel ou annuel. Les employés affiliés dispose ainsi d’une épargne pension individuelle.

Il convient de préciser que les employés ont parfaitement le droit de se constituer une pension complémentaire si leur société n’en propose pas. On parle alors de pension libre pour les travailleurs salariés (PLCS). Les travailleurs indépendants peuvent également le faire via la pension libre complémentaire pour les indépendants (PLCI).

Comment se déroule le financement de la pension complémentaire ?

Pour financer la pension complémentaire, il existe deux moyens. En premier lieu, il peut se faire par les cotisations patronales. Ce sont les contributions que l’employeur verse à l’organisme de pension pour ses travailleurs.

Elle peut aussi être financée par les cotisations personnelles. Ce sont les salariés qui les paient. En pratique, c’est une partie du salaire du travailleur que l’entreprise prélève pour le reverser ensuite à la société d’assurance. La somme est ainsi déduite directement de la paie par l’employeur. Les souscripteurs ont aussi droit à une réduction d’impôt. À noter que les deux modes de paiement peuvent aussi être combinés.

Pour avoir de plus amples renseignements sur le sujet, une petite visite du site pareto.be est de mise.

financement de la pension complémentaire

À quel moment peut-on demander le paiement du capital de pension complémentaire ?

D’emblée, il importe de rappeler que le versement de la pension complémentaire se fait sous forme de :

  • Capital : on reçoit le montant total en une seule fois
  • Rente : une certaine somme est versée chaque mois ou chaque année.

La première a comme principal avantage la possibilité de l’ajouter au patrimoine. En cas de décès du pensionnaire, ces héritiers vont en bénéficier. La seconde quant à elle permet de profiter d’un revenu à vie.

En ce qui concerne le moment du versement de la pension complémentaire, il se fait au même moment que la pension légale. Actuellement, il est à 65 ans. On ne peut pas demander un paiement anticipé ou un report du versement. Il existe toutefois quelques exceptions. Il en est ainsi notamment lorsque :

  • On atteint l’âge de la pension, mais qu’on continue à travailler
  • On remplit les conditions requises pour prendre sa retraite plus tôt, mais qu’on continue à travailler.

By Damien