sam. Août 13th, 2022

Investir dans l’immobilier locatif consiste à acheter un logement dans le but de le louer, afin de percevoir des revenus complémentaires et de se constituer un patrimoine. Cette opération est toutefois soumise à des règles bien définies, et peut présenter un risque de gouffre financier si l’on ne tient pas en compte de certains éléments. Voici les points essentiels à savoir sur la gestion financière d’un investissement locatif.

Pourquoi investir dans l’immobilier locatif ?

Placer son argent dans un logement destiné à la location est le seul placement permettant de se constituer un patrimoine financé à crédit, dont les ¾ sont payés par le locataire, le solde étant réglé par une économie d’impôt et un effort d’épargne réduit. Le site https://rencura.be/fr propose divers articles concernant l’investissement immobilier et les raisons qui poussent les propriétaires à y recourir.

En premier lieu, il est intéressant d’investir dans la pierre pour la revalorisation du patrimoine. La demande de logements est en constante augmentation suite à plusieurs facteurs comme la croissance démographique, le solde migratoire, ou la destruction des logements insalubres.

Ce qui a pour effet d’augmenter les prit de l’immobilier. Ensuite, l’indexation de la rente et l’effet de levier du crédit sont favorables pour les propriétaires. On peut dire que l’investissement immobilier permet de s’enrichir avec l’argent de la banque.

projet immobilier

Comment réussir son projet immobilier ?

À l’instar de tout projet de grande envergure, placer une somme conséquente dans un bien immobilier demande mûre réflexion. Avant d’actionner la moindre initiative, il est primordial de définir consciencieusement vos objectifs. Investir sur un coup de tête n’est pas permis dans le domaine de l’immobilier. Effectivement, il est important de se faire accompagner et assister par un professionnel pour la bonne réussite de votre investissement.

Optez pour la qualité et la durabilité d’un logement neuf si possible. Certes, les vieilles demeures présentent des avantages historiques, mais il serait une erreur de s’y engager quand le niveau de réparation dépasse celle de la rentabilité. De plus, un logement neuf se démarquera plus facilement de ses concurrents tant sur la mise en location que sur son utilisation quotidienne.

Par ailleurs, ce type d’investissement peut être défiscalisant. Il peut être optimisé grâce à des avantages fiscaux qui réduisent l’impôt sur le revenu. Avec des équipements neufs respectueux de l’environnement, vous avez plus de chance de prétendre à divers crédits d’impôt.

Quels sont les risques d’une mauvaise gestion ?

Bien qu’alléchante, cette opération est composée de risque, car tout repose sur l’idée que l’investisseur parvient à louer le bien immobilier et donc à percevoir des revenus locatifs. Cependant, le marché immobilier souffre d’un déséquilibre entre l’offre et la demande, selon les localisations. Dans cette optique, certains logements sont souvent nantis de locataire sur plusieurs mois, voire des années, notamment dans les régions où l’activité économique est limitée.

Afin de pallier cette situation, certains investisseurs se risquent à louer leur bien, mais à un prix insuffisant, qui ne lui permet pas de rentabiliser son investissement. Aussi, lorsqu’ils sont trop lourds, les coûts des rénovations et travaux d’entretien à y effectuer menacent également la rentabilité du placement. Des éléments à bien considérer avant de vous lancer dans le jeu immobilier.

By Damien