sam. Août 13th, 2022

Vous envisagez d’investir dans l’immobilier ? La performance globale des biens locatifs vous intéresse ? Nous allons t’aider.

Quels sont d’abord les différents types de rentabilité ?

  • La rentabilité brute

C’est le moyen le plus pratique et le plus simple de comprendre la performance d’un investissement immobilier. La rentabilité totale s’obtient en comparant vos revenus et votre investissement. C’est un indicateur qui vous permet de comprendre où en est votre entreprise. Afin de déterminer un taux de rendement précis, vous devez inclure divers frais et taxes dans le calcul. En connaissant la rentabilité totale, vous pouvez suivre votre profit sans avoir à vous perdre dans les calculs.

  • La rentabilité nette ou nette des charges

Après déduction de diverses charges à payer, vous obtiendrez une rentabilité après déduction des dépenses. Ceux-ci dépendent de votre situation. Les dépenses comprennent généralement les frais de gestion, les intérêts bancaires du crédit (si le prêt est en cours), les taxes et les dépenses irrécouvrables.

En déterminant la rentabilité nette, vous commencez à avoir une bonne compréhension de votre rendement locatif. Cela vous permet d’apporter des modifications lorsque les performances ne répondent pas à vos attentes.

Le calcul de la rentabilité locative après déduction des charges est simulé dès le début du projet d’investissement. C’est souvent le résultat de ce calcul qui incite les investisseurs à décider s’ils souhaitent s’engager dans un investissement locatif.

  • La rentabilité nette

Cette rentabilité locative allie rentabilité de la déduction des charges et avantages fiscaux. En effet, lors d’investissements locatifs, vous pouvez bénéficier de la réduction d’impôt à payer.

Cette réduction peut être assurée par des mesures telles que Pinel, Malraux ou Censi-Bouvard. Ces avantages fiscaux peuvent vous apporter de bons revenus locatifs. La rentabilité nette vous permet de tout calculer avec précision. L’argent économisé par les réductions d’impôt peut être utilisé pour planifier votre prochain investissement.

La rentabilité locative est un indicateur clé

Vous souhaitez augmenter vos revenus, préparer votre retraite ou augmenter votre patrimoine ? L’investissement en crédit-bail peut être le moyen le plus sûr d’atteindre cet objectif. Comme pour tout investissement, le retour sur la transaction est crucial. Il représente le rendement annuel réalisable, exprimé en pourcentage de l’investissement initial. Évidemment, plus il est élevé, meilleur est l’investissement. Attention, pour être réaliste, le calcul de la rentabilité locative doit contenir beaucoup de données.

Comment calculer la rentabilité locative ?

La rentabilité locative correspond à la somme des revenus générés par votre acquisition immobilière, rapportée au prix d’achat du bien immobilier. La formule de calcul du rendement locatif est la suivante : ((loyer mensuel x 12)/prix d’achat) x 100.

Ce calcul fournit la marge bénéficiaire brute. Cependant, il est incomplet car il ne prend pas en compte tous les frais auxquels vous devez faire face lorsque vous devenez propriétaire d’un bien locatif.

Sur quelle durée se calcule cette rentabilité ?

Année après année, les frais et les reçus sont différents. Par conséquent, la rentabilité d’une année donnée ne peut pas pleinement refléter les rendements économiques générés par l’investissement.

La rentabilité de l’investissement doit être calculée pour chaque année. Retrouvez plus de détails par ici.

<<< Si vous voulez voir d’autres articlescliquez ici .>>>

By Damien